Non, des Italiens n'ont pas émigré illégalement en Côte d'Ivoire pour fuir le coronavirus

factuel.afp.com
lecture 5 min
standard
Plusieurs publications sur les réseaux sociaux ivoiriens affirment que 18 Italiens sont entrés clandestinement en Côte d'Ivoire par la ville côtière de Sassandra, dans le sud-ouest du pays. Ces "migrants" fuyaient le coronavirus qui a fait plus de 12.000 morts en Italie, selon ces publications partagées des milliers de fois depuis le 26 mars. Les autorités ivoiriennes ont démenti: il s'agit de touristes de diverses nationalités européennes, entrés sur le territoire bien avant les mesures prises pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Aucun ressortissant italien ne figure parmi eux.
Non, des Italiens n'ont pas émigré illégalement en Côte d'Ivoire pour fuir le coronavirus



La vidéo montre une conversation en français entre un jeune homme en short, torse nu, et plusieurs hommes portant gants et masques de protection. Un mètre environ les sépare. "Envoyez tous les carnets de vaccinations", ordonne l'homme à l'accent ivoirien, avant de lui demander quel itinéraire il a pris pour arriver en Côte d'Ivoire. "France, Espagne, Portugal, Maroc, Mauritanie, Sénégal…", énumère le jeune homme.

Ces images du contrôle d'un groupe de touristes européens par les autorités de la ville côtière de Sassandra, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, ont trouvé un large écho sur les réseaux sociaux depuis leur diffusion le 26 mars.

Dans un contexte de méfiance, voire d'hostilité, envers les populations européenne et asiatique accusées de transporter le coronavirus, des publications relayant cette séquence ont été partagées jusqu'à 7.000 fois.

"CÔTE D'IVOIRE : Arrestation de 18 migrants clandestins européens qui essayaient d'entrer sur le territoire ivoirien par la ville côtière de Sassandra. La balle a vraiment changé de camp", affirme un internaute sur l'une d'entre elles.

(Capture d'écran Facebook datée du 01 avril 2020)

Les versions sont multiples. Certaines publications disent qu"il s'agit de "touristes non identifiés", d'autres de "migrants italiens" suspectés d'être porteurs du coronavirus.

(Capture d'écran de l'outil CrowdTangle datée du 01 avril 2020)

Une autre publication présente leur périple comme une expédition clandestine.

"POUR ÉVITER L'ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS EN EUROPE, 18 ITALIENS QUITTENT L'EUROPE EN BATEAU ET RENTRENT ILLÉGALEMENT À SASSANDRA, CÔTE D'IVOIR UN GRAND PARCOURS PAR BATEAU DE L'ITALIE ET DE LA FRANCE EN PASSANT PAR LES COTES MAROCAINES ET SÉNÉGALAISE…
Lire tout l'article