Non, il n'est pas anticonstitutionnel d'avoir une carte d'identité bilingue français/anglais

www.20minutes.fr
lecture 4 min
standard
Pour le sénateur (PS) Mickaël Vallet, l'apparition de l'anglais conjointement au français sur les nouvelles cartes nationales d'identité serait une atteinte à la Constitution
FAKE OFF Pour le sénateur (PS) Mickaël Vallet, l'apparition de l'anglais conjointement au français sur les nouvelles cartes nationales d'identité serait une atteinte à la Constitution

La nouvelle carte nationale d'identité française. — M.Libert / 20 Minutes

Les nouvelles carte nationales d'identité, présentées par la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa le 16 mars dernier, sont entrées en vigueur dans l'Oise pour une première phase d'expérimentation.

Mais le bilinguisme de cette carte, où chaque mention écrite en français est conjointement traduite en anglais, fait enrager le sénateur (PS) Mickaël Vallet, pour qui ce serait une atteinte à la Constitution française.

Une version que réfute le spécialiste du droit constitutionnel Michel Lascombe et le ministère de l'Intérieur, pour qui il est clair que cette utilisation vise à faciliter les déplacements au sein de l'Union Européenne.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a inauguré le 16 mars la nouvelle carte nationale d'identité (CNi) française, qui est en expérimentation dans le département de l'Oise. La France avait jusqu'à cet été pour se mettre en conformité avec le règlement européen relatif à la sécurisation de ses titres d'identité.

De la taille d'une carte bancaire, cette nouvelle CNI comportera les empreintes digitales de son propriétaire, un QR code, et une puce électronique censée faciliter le renouvellement du titre d'identité. Autre nouveauté, chacune des mentions visibles…
Tom Hollmann
Lire tout l'article