Norvège : la gauche de retour au pouvoir après huit ans de règne de la droite

www.france24.com
lecture 5 min
standard
La Première ministre norvégienne, la conservatrice Erna Solberg, a admis lundi soir sa défaite aux législatives, ouvrant la voie à l'accession de la gauche au pouvoir sous l'égide du travailliste Jonas Gahr Støre. À 61 ans, ce dernier devrait prendre les rênes du riche royaume scandinave, qui réfléchit à sa sortie de l'économie pétrolière.
Le leader du Parti travailliste norvégien, Jonas Gahr Støre, lors de la soirée électorale à la Maison du peuple, à Oslo (Norvège), le 13 septembre 2021.

La Première ministre norvégienne, la conservatrice Erna Solberg, a admis lundi soir sa défaite aux législatives, ouvrant la voie à l'accession de la gauche au pouvoir sous l'égide du travailliste Jonas Gahr Støre. À 61 ans, ce dernier devrait prendre les rênes du riche royaume scandinave, qui réfléchit à sa sortie de l'économie pétrolière.

Publicité Lire la suite

L'opposition de gauche emmenée par le travailliste Jonas Gahr Støre a remporté, lundi 13 septembre, des législatives dominées par le sort des activités pétrolières du pays, mettant fin à huit ans de règne de la droite en Norvège.

"Nous avons attendu, nous avons espéré et nous avons travaillé si dur, et maintenant nous pouvons enfin le dire : nous l'avons fait !", a déclaré Jonas Gahr Støre, probable prochain Premier ministre, sous les acclamations de militants.

>> À voir : "Législatives en Norvège : quel avenir pour le secteur pétrolier ?"

Les cinq partis d'opposition devraient décrocher 100 des 169 sièges que compte le Storting, le Parlement monocaméral norvégien, suffisamment pour déloger la coalition de droite de la conservatrice Erna Solberg, selon des projections.

Avec 89 mandats pour le moment, les travaillistes semblent même en passe de décrocher une majorité absolue avec leurs alliés de prédilection, le Parti du centre et la Gauche socialiste.

Le trio…
FRANCE 24
Lire tout l'article