Politique / Pourquoi un troisième référendum sur l'indépendance en quatre ans ?

Nouvelle-Calédonie. Pourquoi un troisième référendum sur l'indépendance en quatre ans ?

www.leprogres.fr
lecture 2 min
standard
Après les consultations de 2018 et de 2020, qui ont vu le «Non» l'emporter, un ultime référendum est organisé le 12 décembre prochain pour ou contre l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, à la suite des accords de Nouméa. Les indépendantistes demandent son report en raison de la crise sanitaire.
«Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?» Ce sera le vote de la dernière chance pour les indépendantistes. Le 12 décembre, les Calédoniens sont appelés aux urnes pour la troisième fois en quatre ans afin de se prononcer sur leur indépendance. Le 4 novembre 2018 puis le 4 octobre 2020, ils ont refusé à deux reprises par référendum l'«accession à la pleine souveraineté». Convaincus que la situation sanitaire empêche le déroulement d'une «campagne équitable», les indépendantistes ont demandé le report du vote après les échéances électorales de 2022. Et désirent ainsi mettre toutes les chances de leur côté avant l'ultime consultation prévue par les accords de Nouméa. De leur côté, les loyalistes, favorables au maintien de la Nouvelle-Calédonie dans le giron français, accusent les indépendantistes d'«instrumentaliser la situation » et restent favorables au maintien de la date prévue pour la consultation afin de «libérer l'horizon des…
L.J
Lire tout l'article