"Posture", "rengaine", "repentance"… la classe politique étrille Macron après son discours sur le séparatisme islamiste

www.valeursactuelles.com
lecture 1 min
assez difficile
Après avoir retardé l'échéance, Emmanuel Macron se jette à l'eau. Vendredi 2 octobre, aux Mureaux (Yvelines), il a prononcé un discours sur ce qu'il a nommé le « séparatisme islamiste », appelant au « réveil républicain ». Des propos, et des annonces, qui n'ont visiblement pas convaincu l'opposition.
"Posture", "rengaine", "repentance"… la classe…
valeursactuelles.com
Lire tout l'article