Pourquoi Dune de Frank Herbert continue de fasciner un demi-siècle après sa publication

www.lefigaro.fr
lecture 6 min
assez facile
INTERVIEW - Alors que l'adaptation très attendue de Denis Villeneuve sort ce mercredi au cinéma, retour sur le roman en compagnie du journaliste Lloyd Chéry, qui vient de publier Tout sur Dune, une nouvelle édition de son mook.
Échapperez-vous au raz de marée Dune ? Ou plutôt à la tempête de sable ? Distribué ce mercredi sur 892 écrans français, le film de science-fiction du Québécois Denis Villeneuve (réalisateur de Blade Runner 2049 et Premier Contact) est l'un des plus attendus de l'année. Initialement annoncée le 15 septembre 2020, la sortie a été repoussée de dix mois à cause de la pandémie de Covid-19.

À lire aussiDune : à la Mostra de Venise, le grand spectacle de Denis Villeneuve

Pour accompagner cet événement cinématographique, le journaliste Lloyd Chéry a dirigé la conception d'un mook (magazine-book) de 256 pages sur l'univers de Dune, dont la première version a été écoulée à 15.000 exemplaires depuis novembre 2020. «Le crowdfunding était le seul moyen d'arriver à faire ça : je ne vois aucun média ou éditeur qui aurait mis entre 100.000 et 120.000 euros pour concevoir une revue autour d'un classique de la SF», confie le journaliste. Une nouvelle version du mook, renommé Tout sur Dune, est parue ce 9 septembre en format beau livre, avec des images retravaillées et une cinquantaine de pages supplémentaires.

À lire aussiDune de Denis Villeneuve: un juste retour aux origines

Lloyd Chéry, qui organise un Festival Dune ce week-end à Paris (84 rue Mstislav Rostropovitch), analyse pour Le Figaro l'aura intacte du chef-d'œuvre littéraire de Frank Herbert, à l'origine du film Dune.

LE FIGARO - Comment expliquer l'attrait que Dune continue d'exercer en 2021, plus de 50 ans après sa publication ? (1965 aux États-Unis, 1970 en France)

Lloyd CHÉRY - C'est un roman moderne dont les thématiques résonnent encore fortement à notre époque: on parle d'écologie, de fanatisme, du pouvoir… Dans Dune, l'humanité évolue dans un monde post-moyenâgeux où ce sont de grandes corporations qui dirigent l'univers. Ce n'est pas sans rappeler nos Gafam qui sont aussi puissants que des États.

Ce livre évoque l'importance de l'eau sur une planète désertique, Arrakis, ce qui peut faire écho au…
Arthur Bayon
Lire tout l'article