Présidentielle : comment Anne Hidalgo veut gommer son image parisienne

www.lejdd.fr
lecture 5 min
assez facile
La maire de Paris Anne Hidalgo se déclare candidate à l'Élysée dimanche matin à Rouen. Son livre, son équipe, ses premières mesures : tout a été pensé pour gommer son image parisienne.
Présidentielle : comment Anne Hidalgo veut gommer son image parisienne 22h00 , le 11 septembre 2021

La maire de Paris Anne Hidalgo se déclare candidate à l'Élysée dimanche matin à Rouen. Son livre, son équipe, ses premières mesures : tout a été pensé pour gommer son image parisienne.

C'est la fin d'un suspense qui n'en était plus un. Dimanche matin, à Rouen (Seine-Maritime), Anne Hidalgo se déclare ­candidate à l'élection présidentielle. Elle enchaînera avec le 20 Heures de France 2. Sa prise de parole, en Normandie, n'aura rien d'un discours-programme. Bien trop tôt. "Elle veut poser un cadre, une vision globale et systémique, indique l'un de ses proches. Elle ne va pas faire des propositions clinquantes pour faire du clic."

Future directrice de sa campagne, la maire de Nantes, Johanna Rolland, plante le décor et ses premiers thèmes : "Parler depuis Rouen, c'est parler d'un territoire, pas d'un studio parisien, c'est un vrai choix de fond, note-t‑elle. Parler depuis Rouen, c'est parler de la réindustrialisation et de la transition écologique. C'est s'adresser aux classes moyennes et populaires, c'est parler du travail et du pouvoir d'achat." Un membre de la campagne dévoile : "Il y aura des premières pistes d'engagements autour du travail, de l'emploi et de la réindustrialisation", et aussi sur la manière d'accompagner les changements de carrière.

Ses premières propositions, Anne Hidalgo les déroulera plus tard. Même si certaines affleurent déjà, notamment dans son livre Une femme française (Éditions de l'Observatoire), qui sort mercredi. Le travail en est à la fois un robuste chapitre et un axe central. Celle dont le métier d'origine est inspectrice du travail y plaide pour "un grand mouvement de revalorisation des salaires", à commencer par celui des professeurs. Elle souhaite, sur un quinquennat, "multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves".

L'avènement d'une "véritable République écologique"

La maire de…
Arthur Nazaret
Lire tout l'article