Vaccination anti-Covid: non, le Royaume-Uni ne connaît pas une forte hausse des contaminations et de la mortalité

factuel.afp.com
lecture 7 min
assez difficile
Une publication partagée des centaines de fois depuis début avril affirme qu'après le démarrage de la "vaccination début décembre, les contaminations et la mortalité ont fortement augmenté" en Grande-Bretagne et s'oppose aux campagnes de vaccination massive, en évoquant un risque d'"évasion immunitaire" et d'émergence de nouveaux variants. La première affirmation est fausse, comme le montrent les données officielles qui attestent de l'efficacité des campagnes vaccinales au Royaume-Uni et dans les pays les plus en pointe comme Israël et les Emirats également cités. Concernant le danger d'"échappée immunitaire", des experts interrogés par l'AFP ont souligné que le seul moyen de le contrecarrer c'est justement de vacciner le plus vite et largement possible.
Vaccination anti-Covid: non, le Royaume-Uni ne connaît pas une forte hausse des contaminations et de la mortalité

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.



La publication relayée au moins 300 fois sur Facebook depuis le 3 avril selon l'outil de mesure Crowdtangle, et par le site Riposte Laïque qui revendique plus de 9.500 vues, assure fournir "les résultats réels de la vaccination anti-Covid-19 au 29 mars" qui démontreraient "le contraire" des informations données par "les médias" sur le fait que "les résultats des vaccinations sont excellents" et "auraient fait disparaître l'épidémie en Grande-Bretagne" et en Ecosse.

Le texte est signé par le docteur Gérard Delépine qui, avec son épouse Nicole - dont des affirmations erronées ont été récemment démystifiées par l'AFP Factuel - fait l'objet d'une plainte du conseil de l'ordre des médecins depuis décembre dernier, comme l'écrivait ici l'AFP. Le couple s'est fait connaître en France en s'opposant aux mesures de confinement, au port du masque, et pour avoir défendu l'utilisation de l'hydroxychloroquine, un anti-paludéen, que l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a déconseillé début mars d'utiliser comme traitement préventif contre le Covid-19.

Une hausse des infections et de la mortalité au Royaume-Uni depuis le lancement de la vaccination ? FAUX

Dans son argumentaire, le docteur Delépine, un chirurgien orthopédique à la retraite, affirme qu'"après la vaccination, les contaminations et la mortalité ont fortement augmenté" en Grande-Bretagne.

capture d'écran du site Riposte laïque au 7 avril

S'il est vrai que le Royaume Uni est le pays le plus endeuillé d'Europe depuis le début de l'épidémie de Covid-19 avec près de 127.000 décès au 7 avril 2021, le rythme à la fois des contaminations et des décès s'est fortement réduit ces dernières semaines et les autorités en ont amplement attribué le mérite à la campagne de vaccination qui a démarré le 9 décembre 2020.

Le Premier ministre Boris Johnson…
Lire tout l'article