Vins de Bordeaux : condamnée, Alerte aux toxiques va faire appel

www.sudouest.fr
lecture 3 min
standard
Pour ses propos jugés dénigrants par le tribunal de Libourne, l'association a été condamnée ce jeudi 25 février à verser 125 000 euros à différents plaignants et à retirer tous ses articles
Par Jean-Charles Galiacy

Publié le 25/02/2021

Mis à jour à 20h51

Pour ses propos jugés dénigrants par le tribunal de Libourne, l'association a été condamnée ce jeudi 25 février à verser 125 000 euros à différents plaignants et à retirer tous ses articles

La décision, très attendue, est tombée ce jeudi 25 février. Dans l'affaire opposant l'interprofession viticole bordelaise et l'association Alerte aux toxiques, cette dernière a été condamnée par le tribunal judiciaire de Libourne à retirer d'une part tout propos dénigrant sous quinze jours, sans quoi elle devra payer une astreinte de 500 euros par jour mais également à verser 100 000 euros au CIVB (Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux) pour avoir porté atteinte à l'image des vins du Bordelais ainsi que la somme de 25 000 euros supplémentaires au titre du préjudice moral accordé à cinq autres plaignants.

L'affaire avait été jugée le 17 décembre dernier, au civil. Une vingtaine de plaignants avaient ainsi assigné l'association et Valérie Murat, suite à la publication de résultats d'analyses remettant en question le label HVE (haute qualité environnementale) sur une vingtaine de bouteilles de vins, principalement des châteaux girondins. Il leur était reproché un « dénigrement collectif à…
Sud Ouest
Lire tout l'article