Vols de vélos : la police utilise-t-elle des balises GPS pour les retrouver ?

www.liberation.fr
lecture 3 min
assez facile
Pour lutter contre les vols de vélos, certains utilisateurs équipent leur bicyclette de trackers GPS pour tenter de la retrouver en cas de vol.
Question posée par Vincent le 23/09/2020

Bonjour,

Vous faites référence à un article publié en début de semaine dans le Parisien, dans lequel une journaliste raconte s'être fait sciemment voler sa bicyclette, équipée d'un tracker GPS. Elle l'a finalement retrouvée dans un garde-meuble, prête à être exportée. L'objectif était d'en savoir davantage sur l'itinéraire des vélos volés.

Selon la préfecture de police de Paris, 4 350 vols de vélo ont été constatés entre le 1er janvier et le 31 août 2020, contre 4 019 en 2019 et 2 846 en 2018 sur la même période. «Il y a eu une hausse des vols de 32,8%» entre 2018 et 2019 sur les années entières, précise-t-on par ailleurs à CheckNews.

Selon le rapport d'enquête «cadre de vie et sécurité» réalisé par le ministère de l'Intérieur, il y a eu plus de 318 000 vols de vélos en France en 2018.

La police peut-elle faire comme la journaliste du Parisien, en piégeant des voleurs avec des vélos équipés de GPS ? Non, même si cela ne veut pas dire que les GPS ne peuvent pas être utilisés dans le cadre d'enquêtes. «La loi n'autorise pas en France de faciliter en quelque sorte le vol d'un vélo que nous aurions équipé dans ce but», explique la préfecture. En revanche, la police peut bien utiliser des balises qui auraient été installées par les usagers. «Avec les données GPS, nous pouvons aider la police à retrouver le vélo, précise Rémi Bader, directeur des opérations de la start-up française Invoxia. De nombreuses…
Alexia Leonelli
Lire tout l'article