Y a-t-il des prières dans "les couloirs" des universités, comme l'assure un sénateur LR ?

factuel.afp.com
lecture 7 min
standard
Dans une séquence abondamment relayée sur Twitter, un sénateur LR a assuré qu'il fallait "refuser la pratique des prières dans les couloirs des universités" et a fait adopter un amendement en ce sens dans le cadre de l'examen du projet de loi contre le "séparatisme". Des acteurs du monde universitaire interrogés par l'AFP parlent toutefois d'un phénomène ultra-minoritaire et de récents rapports sur la laïcité à l'université n'en font pas spécifiquement mention, tout en relevant des tensions liées au fait religieux.
Y a-t-il des prières dans "les couloirs" des universités, comme l'assure un sénateur LR ?

Copyright AFP 2017-2021. Droits de reproduction réservés.



A l'initiative des élus Les Républicains (LR), plusieurs amendements au controversé projet de loi contre le "séparatisme" ont été adoptés au Sénat dans la nuit de mardi à mercredi mais seul l'un d'eux a fait beaucoup parler de lui : celui proscrivant tout exercice du culte au sein des établissements publics de l'enseignement supérieur.

Capture d'écran de l'amendement n°630 sur le site du Sénat.

En prenant la défense de ce texte au Sénat, où les élus LR sont majoritaires, le sénateur de Maine-et-Loire Stéphane Piednoir a, devant l'hémicycle, assuré que cet amendement visait notamment à répondre aux prières qui auraient lieu dans les couloirs des universités.

"Je trouve que nous devons refuser la pratique des prières dans les couloirs des universités", a-t-il expliqué. "L'exercice du culte dans un lieu inapproprié ne me semble pas acceptable dans notre République. C'est le sens de la précision de l'amendement que nous examinerons tout à l'heure"

"C'est un phénomène constant, plusieurs fois recensé", a-t-il ajouté, assurant disposer d'"éléments factuels de pratique du culte dans des endroits inappropriés" . Ces déclarations ont provoqué l'émoi notamment sur les bancs de la gauche, comme l'expliquait cette dépêche de l'AFP.

« Nous devons refuser la pratique des prières dans les couloirs des universités », appelle le rapporteur LR @StephPiednoir. #PJLPrincipesRépublicains pic.twitter.com/bBZA9Aasrn — Public Sénat (@publicsenat) April 6, 2021

Publié le 6 avril sur son compte Twitter, l'extrait de son intervention diffusée par Public Sénat a, depuis, été partagé plus de 5.500 fois et suscite de nombreux commentaires, certains pour exprimer un soutien et beaucoup pour s'étonner d'une telle disposition, qui pourra être supprimée par les députés dans la suite de la navette parlementaire.

Dans un passage qui n'apparaît…
Lire tout l'article