Autriche-Hongrie

Ancien État d'Europe centrale
tendance
NovemberDecember2021FebruaryMarchApril0500
date de fondation ou de création
1 mars 1867
affirmation détaillée dans
alias
Empire Austro-Hongrois
Empire Autrichien
Empire d’Autriche-Hongrie
Austro-hongroise
Austro-hongrois
Empire d'Autriche-Hongrie
Monarchie danubienne
nom dans la langue originelle
Österreich-Ungarn (allemand)
Osztrák-Magyar Monarchia (hongrois)
gentilé
osztrák–magyar (hongrois)
austro-ungarico (italien)
s'applique à
austro-ungarica (italien)
s'applique à
অস্ট্রো-হাঙ্গেরীয় (bengali)
австро-венгр (russe)
s'applique à
österreichisch-ungarisch (allemand)
austro-ungarico (italien)
s'applique à
austro-ungarica (italien)
s'applique à
austro-ungarici (italien)
s'applique à
austro-ungariche (italien)
s'applique à
austrohúngaro (espagnol)
s'applique à
austrohúngara (espagnol)
s'applique à
аустроугарски (serbe)
s'applique à
аустроугарска (serbe)
s'applique à
coordonnées géographiques
latitude48,2
longitude16,35
precision0
population
18901900191040M45M50M
52 800 000
date
1914
méthode de détermination
39 386 934
date
1885
superficie
676 615 kilomètre carré
622 269,55 kilomètre carré
carte de localisation
image du drapeau
date de début
1869
date de fin
1918
image du blason
media
catégorie Commons
Austria-Hungary
galerie Commons
catégorie Commons des cartes géographiques
Maps of Austria-Hungary
URL Wikimedia Commons
date de dissolution ou de démolition
11 novembre 1918
a pour cause
préféré
25 novembre 1918
affirmation détaillée dans
29 octobre 1918
affirmation détaillée dans
28 octobre 1918
affirmation détaillée dans
bannière Wikivoyage
date de création Wikipedia
21/05/2003
nombre de liens entrants Wikipedia
texte d'ouverture Wikipedia
Empire austro-hongrois (de) Österreichisch-Ungarische Monarchie (hu) Osztrák–Magyar Monarchia 29 mai 1867 – 31 octobre 1918 (51 ans, 5 mois et 2 jours) L'Autriche-Hongrie en 1914. Entités précédentes :  Empire d'Autriche Empire ottoman (en Bosnie-Herzégovine, 1908) Entités suivantes : République d'Autriche allemande  République démocratique hongroise République tchécoslovaque État des Slovènes, Croates et Serbes Royaume de Serbie  Pologne  Royaume de Roumanie Royaume d'Italie  République populaire d'Ukraine occidentale L'Autriche-Hongrie (en allemand : Österreich-Ungarn), en forme longue habituelle l'Empire austro-hongrois (en allemand : Österreichisch-Ungarische Monarchie), est l'ancienne union de deux États d'Europe centrale créée par la transformation en une « double monarchie » de l’Empire d'Autriche (lui-même regroupant à partir de 1804 les États régis par les Habsbourg à la suite de la disparition du Saint-Empire romain germanique). L’Autriche-Hongrie a existé de 1867 à 1918. Également appelée « monarchie danubienne », l'Autriche-Hongrie consiste en l'union réelle,,,,, de deux États, contigus et égaux, unis par la maison de Habsbourg-Lorraine et liés par un « compromis » (en allemand : Ausgleich ; en hongrois : kiegyezés) : les royaumes et pays représentés au Reichsrat,, dits Cisleithanie,, incluant notamment l'archiduché d'Autriche, les royaumes de Bohême et de Galicie ; les pays de la Couronne de saint Étienne, dits Transleithanie,, incluant les royaumes de Hongrie et de Croatie-Slavonie. Jusqu'en 1907, une union douanière complète l'union réelle. En 1908, l'Autriche-Hongrie annexe la Bosnie-Herzégovine qu'elle occupait et administrait depuis 1878 mais qui était restée nominalement sous souveraineté ottomane. La constitution politique de l'Autriche-Hongrie fait suite à l’exclusion des empereurs d'Autriche de leurs zones d’influence traditionnelles : l'Italie (1860) puis l’Allemagne (1866). Le projet de François-Joseph Ier consiste alors à conforter son assise en associant les élites hongroises au pouvoir. Ce compromis est accepté par la noblesse hongroise car il pérennise la plupart de ses privilèges féodaux institués par la Bulle d'or du roi André II en 1222. En 1867, François-Joseph, déjà empereur d’Autriche, est couronné roi de Hongrie à Budapest. Autocrate conservateur mais pragmatique, il s’appuie sur les facteurs de cohésion que sont la monarchie et sa bureaucratie, l’Église catholique, l’aristocratie et l’armée. Son petit-neveu lui succède en 1916 sous les noms de Charles Ier d’Autriche et Charles IV de Hongrie. L'empire habsbourgeois devient ainsi une « double monarchie », expression réservée à l’Autriche-Hongrie. L’aigle à deux têtes, symbole bien antérieur à la constitution, lui convient parfaitement. Les adjectifs officiels étaient les suivants : « impérial et royal » (K. und K. » : Kaiserlich und Königlich) pour les services communs (armée, finances, diplomatie) : la KuK Marine est la marine de guerre et la KuK Armee la composante commune des forces terrestres austro-hongroises ; « impérial-royal » pour les services propres à la « Cisleithanie » dont le souverain est empereur d'Autriche, roi de Bohême, de Galicie et de Lodomérie, margrave de Moravie et duc ou comte des autres territoires héréditaires des Habsbourg ; « royal » pour les services propres à la « Transleithanie » où le souverain règne à titre de roi de Hongrie et de Croatie. Ce compromis politique avec la noblesse hongroise lèse les intérêts des autres peuples de la « double monarchie », slaves (Tchèques, Slovaques, Polonais, Ukrainiens, Slovènes, Croates, Serbes) ou latins (Italiens, Roumains). Lors de la défaite à l’issue de la Première Guerre mondiale et au nom du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes », les assemblées représentatives de ces peuples, constituées en décembre 1918, proclament, ainsi d'ailleurs que le Conseil national des Hongrois, leur séparation de la « double monarchie ». Ce processus aboutit au remplacement de l’Empire austro-hongrois par sept « États-nations ». Certains sont nouvellement indépendants, allant ainsi bien au-delà des anciennes revendications de l’austroslavisme, restées insatisfaites : ce sont la Tchécoslovaquie et le royaume des Serbes, Croates et Slovènes, future Yougoslavie, formé par la réunion des Slaves du Sud d’Autriche-Hongrie, de Serbie et du Monténégro. Un autre, la Pologne, est ressuscité après plus de 120 ans de disparition. Deux pays latins déjà existants sont simplement agrandis aux dépens de l’empire : l’Italie et la Roumanie. Ces profonds changements sont officialisés durant les deux années suivantes par la signature des traités de Saint-Germain et du Trianon qui consacrent la fin de l’Empire, l’interdiction pour les Habsbourg de résider en Autriche, mais aussi l’interdiction pour les Allemands d’Autriche, ainsi exclus du fameux « droit des peuples », de s’unir à la république de Weimar. L’Autriche elle-même devient et reste une république, tandis qu'en Hongrie un bref épisode républicain laisse place à une monarchie gouverné par une régence et réduit au tiers central de la Grande Hongrie, un tiers des Magyars se retrouvant en dehors de ses nouvelles frontières.
redirection Wikipedia
Empire austro-hongrois
Empire d'Autriche-Hongrie
Empire Austro-Hongrois
K und K
Austro-hongroise
Empire d’Autriche-Hongrie
Austro-hongrois
Culture de l'Autriche-Hongrie
Économie de l'Autriche-Hongrie
Monarchie danubienne
Autriche Hongrie
Double monarchie austro-hongroise
URL Wikipedia
identifiant Bibliothèque apostolique vaticane
identifiant Bibliothèque nationale de France
identifiant auteur CiNii (livres)
identifiant Encyclopædia Britannica
identifiant Encyclopedia of Modern Ukraine
identifiant Freebase
identifiant Art & Architecture Thesaurus
identifiant Gemeinsame Normdatei
identifiant Gran Enciclopèdia Catalana
identifiant de la Grande Encyclopédie russe en ligne
identifiant ISNI
identifiant Klexikon d'un article
identifiant Bibliothèque nationale d'Australie
identifiant Bibliothèque du Congrès
identifiant Medical Subject Headings
identifiant Bibliothèque nationale d'Israël
identifiant BIBSYS d'une personne
identifiant Bibliothèque nationale et universitaire de Zagreb
sens défini OmegaWiki
identifiant Quora d'un sujet
identifiant SELIBR
identifiant STW thésaurus sur l'économie
relation de mappage
identifiant IdRef
identifiant Thesaurus of Geographic Names
identifiant National Archives and Records Administration
identifiant VIAF
identifiant YSO